Sous-secteur transports
Nos projets
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE KETOU-SAVE
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE ZANGNANADO-BANAME-PAOUIGNAN (65KM) ET DE LA BRETELLE COVE-BANAME (12KM)
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE LALO-AGBANGNIZOUN-ABOMEY-DJIDJA-AGOUNA-TCHETTI-BANTE (204,25KM)
  • ETUDE DE LA ROCADE DE PORTO-NOVO
  • ACTUALISATION DES ETUDES DES PONTS SUR TCHETTI-KOKORO-IDADJO ET LALO-TCHI-AHOMAD
TRANSPORT ROUTIER

Le transport routier est Ie mode dominant pour Ie transport interieur de marchandises et de voyageurs. II est assure par un parc automobile sans cesse croissant grace a I'importation de vehicules d'occasion. Ce parc est vieillissant et son etat a I'importation explique la mauvaise qualite de I'offre des transports en general.

La presence du port de Cotonou et de certaines unites de production font que Ie fret routier est souvent disponible sur toute I'annee. Mais un probleme crucial se pose en matiere de la maTtrise de ce fret et de sa gestion efficace. Les tentatives de reorganisation de la profession de transporteur routier sont restees vaines, les derapages persistent. Le transport de marchandises sur les corridors beninois connaTt des difficultes dues aux tracasseries policieres avec des barrages routiers indus. L'organisation du transport de voyageurs est laissee aux mains de transporteurs individuels non professionnalises qui sont sans maTtrise de I'activite et qui ne peuvent garantir son efficacite.

Le transport en commun connaTt une renaissance timide. Face a I'inexistence de veritables entreprises de transport en commun est ne dans les grandes villes du Benin un transport a moto communement denomme "Zemidjan" qui constitue une source incontestable de pollution par les gaz d'echappement et engendre d'enormes problemes d'insecurite routiere.

Le processus de desengagement de l'Administration des activites productives du soussecteur est demeure au stade de la production des titres d'immatriculation. Par ailleurs, les problemes de sous-equipement du contr61e technique automobile et de son rapprochement des usagers par une meilleure couverture nationale persistent. Enfin, l'Administration du sous-secteur dont la principale structure animatrice est la DGTT souffre de moyens materiel, technique et humain.

Par ailleurs, les principales arteres de la ville de Cotonou sont encombrees par les camions gros porteurs a cause de I'insuffisance des capacites de stationnement et de parkings.

Le Benin est engage dans Ie programme regional de facilitation des transports et du transit routier initie par I'UEMOA et la CEDEAO.
Enfin, la question de la securite routiere a connu une amelioration significative ces dernieres annees avec la diminution des accidents de la voie publique et I'elimination des points noirs sur Ie reseau. Toutefois, Ie mecanisme de financement de la securite routiere demeure une preoccupation majeure qui necessite une reflexion profonde sur la repartition des roles entre l'Etat et les operateurs prives.

MTPT © 2012 - Tous droits réservés