Sous-secteur travaux publics
Nos projets
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE KETOU-SAVE
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE ZANGNANADO-BANAME-PAOUIGNAN (65KM) ET DE LA BRETELLE COVE-BANAME (12KM)
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE LALO-AGBANGNIZOUN-ABOMEY-DJIDJA-AGOUNA-TCHETTI-BANTE (204,25KM)
  • ETUDE DE LA ROCADE DE PORTO-NOVO
  • ACTUALISATION DES ETUDES DES PONTS SUR TCHETTI-KOKORO-IDADJO ET LALO-TCHI-AHOMAD
DIRECTION DES PISTES RURALES (DPR)
La Direction des Pistes Rurales (DPR) en tant que Secrétariat Permanent du Conseil National de Transport Rural (CNTR), a pour missions de mettre en oeuvre la politique de l'Etat en matière d'Infrastructure de Transport Rural (ITR).
Pour l'essentiel, la DPR est chargée de :
  1. apporter aux communes qui sont les Maitres d'Ouvrages des ITR un appui conseil dans la mise en oeuvre de leur programme.
  2. préparer les sessions et les éléments de délibération du Conseil National de Transport Rural (CNTR) ;
  3. veiller à la mise en oeuvre de la Stratégie Nationale de Transport Rural (SNTR) ;
  4. élaborer les techniques de construction et/ou de réhabilitation d'ITR ;
  5. veiller au respect des normes en matière de construction et/ou de réhabilitation d'ITR sur toute l'étendue du territoire national ;
  6. coordonner les études de reclassification de pistes rurales ;
  7. prospecter les financements pour tous les programmes relatifs au transport rural éligible conformément à la stratégie en vigueur.
Les activités de la DPR découlent essentiellement de la Stratégie Nationale de Transport Rural (SNTR) qui lui confère le rôle de Secrétariat Permanent et dont les grandes lignes sont présentées ci - après.

BREVE PRESENTATION DE LA STRATEGIE NATIONALE DE TRANSPORT RURAL (SNTR)
Adoptée en 2006, complétée en 2008 et finalisée en 2010, la SNTR est élaborée selon une approche basée sur le concept intégrateur de « Transport Rural » qui associe l'offre à la demande réelle de transport et prend en compte :
  • toutes les infrastructures de transport en milieu rural (pistes rurales, cours d'eau navigables, emprises ferroviaires) ;
  • les Moyens Intermédiaires de Transport (MIT) tels que les motos, les cycles, les pirogues, les pousse-pousse, etc. ;
  • les services de transport ;
  • la planification de l'emplacement des équipements socio-collectifs (école, centre de santé, marchés, etc.)
Objectifs de la SNTR
La Stratégie Nationale de Transport Rural (SNTR) vise fondamentalement à
  • favoriser l'accessibilité et la mobilité en milieu rural,
  • améliorer les conditions de vie en milieu rural et lutter contre la pauvreté,
  • assurer la pérennité des infrastructures de transport rural et
  • assurer aux communes le transfert effectif des ressources liées au transport rural.
Pour mettre en oeuvre ces objectifs, la SNTR obéit à plusieurs principes.

Principes directeurs
Les principes directeurs de la SNTR se résument essentiellement à :
  • l'implication des communes et des populations dans le choix et les travaux sur les ITR ;
  • l'apport de financement conditionné à l'engagement des bénéficiaires à contribuer à l'entretien des infrastructures sollicitées;
  • le niveau de service progressivement amélioré en tenant compte de la demande réelle de transport;
  • la prise en compte des Moyens de Transport dans la recherche de solutions durables aux problèmes d'accessibilité en milieu rural ;
  • l'utilisation optimale de la main d'oeuvre et des matériaux locaux ;
  • l'unicité du centre de décision et de coordination.
Principes d'interventions
  • Les communes sont les Maîtres d'ouvrage des Infrastructures de Transport Rural (ITR). Elles définissent leur réseau prioritaire et planifient les investissements.
  • L'entretien courant est à la charge des communes ;
  • L'entretien périodique est à la charge de l'Etat par le biais du Fonds Routier;
  • L'aménagement est à la charge de l'Etat par le biais du FADeC ;
  • Le financement de l'entretien périodique / aménagement dépend étroitement des performances de la commune dans la mise en oeuvre de l'entretien courant.
  • L'aménagement progressif consiste à :
    • Procéder à l'élimination des obstacles par un traitement des points critiques, puis
    • Faire ensuite un aménagement plus important si le trafic le justifie ;
  • La méthode HIMO est préférée partout où les conditions le permettent.
  • Des études d'impact environnemental et social sont réalisées systématiquement.
  • Des mesures d'accompagnement seront mises en oeuvre pour promouvoir les Moyens Intermédiaires de Transport (MIT) et les services de transport dans les communes.
  • Le Conseil National de Transport Rural (CNTR) assure la coordination et est le garant de l'exécution efficiente de la SNTR ;
  • Le Comité Communal de Transport Rural (CCTR) est l'organe communal qui prépare les dossiers à soumettre au CNTR et supervise la mise en oeuvre des projets.
LISTE DES PROJETS DE LA DIRECTION DES PISTES RURALES

Num d'ordreTitre des projetsFinancement
1 REHABILITATION DE 720 KM DE PISTES COMMUNAUTAIRES DANS LES DEPARTEMENTS DU COUFFO, ZOU, COLLINES ET PLATEAU (METHODE HIMO/PASR II) Danida
2 TRAVAUX D'ELIMINATION DE POINTS CRITIQUES SUR PISTES RURALES (EXERCICE 2006-2007-2008) Budget National
3 TRAVAUX D'ELIMINATION DE POINTS CRITIQUES SUR ROUTES RURALES DANS LE DEPARTEMENT DU BORGOU - AXES : ALAFIAROU-KODA-AGBASSA-KIKA-KABO Budget National
4 PROGRAMME D'URGENCE DE REFECTION DES ROUTES ET PISTES DANS LE CADRE DE LA CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION ET D'EVACUATION DU COTON-GRAINE Budget National
5 AMENAGEMENT DES PISTES DANS LES ZONES FRONTALIERES Budget National
6 PROGRAMME D'URGENCE DE DESENCLAVEMENT RENFORCE DES LOCALITES DU BENIN Budget National
7 PROGRAMME D'AMENAGEMENT DE VOIES DANS CERTAINES LOCALITES DES COMMUNES DE SO AVA, DES AGUEGUES ET DE GRAND-POPO Budget National
8 AMENAGEMENT DE 250 KM DE PISTES RURALES CONNEXES A LA ROUTE POBE-KETOU-ILLARA Banque Africaine de Développement (BAD)
MTPT © 2012 - Tous droits réservés