Direction sous tutelle
Nos projets
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE KETOU-SAVE
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE ZANGNANADO-BANAME-PAOUIGNAN (65KM) ET DE LA BRETELLE COVE-BANAME (12KM)
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE LALO-AGBANGNIZOUN-ABOMEY-DJIDJA-AGOUNA-TCHETTI-BANTE (204,25KM)
  • ETUDE DE LA ROCADE DE PORTO-NOVO
  • ACTUALISATION DES ETUDES DES PONTS SUR TCHETTI-KOKORO-IDADJO ET LALO-TCHI-AHOMAD
ORGANISATION COMMUNE BENIN NIGER (OCBN)
Créée en 1959 et dirigée depuis le 14 octobre 2010 par monsieur Corneille Didier AHOSSI, l'Organisation Commune Bénin Niger des Chemins de Fer et des Transports (OCBN), entreprise bi-étatique avec un capital de 23 milliards de francs CFA est un exemple de coopération sous régionale sud-sud regroupant le Bénin et le Niger, mais dont les activités sont élargies vers les autres pays de l'interland que sont le Burkina-Faso et le Mali. A l'intérieur du Bénin, il y a des marchés qui se créent autour des gares ferroviaires à chaque passage du train. Il contribue ainsi à la lutte contre le chômage et à la diminution du prix des produits vivriers sains dans les grandes villes.
Face à la dégradation continue des routes réalisées à grand frais et surtout la pollution atmosphérique créées par la mise en circulation de milliers de camions vieillissants, avec pour corolaire des accidents et des incendies qu'ils occasionnent, le chemin de fer est demeuré le moyen de transport le plus indiqué pour apporter des solutions à ce désagrément. Il est par surcroit, un moyen de transport respectueux de l'environnement.
Après avoir connu une baisse drastique de ses activités, depuis quelques années par manque de matériel roulant, l'OCBN a amorcé un élan favorable à la relance de ses activités grâce à la volonté affichée des autorités du Bénin et du Niger. Dans le cadre de l'appui aux efforts des responsables de l'OCBN, le gouvernement béninois a accordé à l'OCBN, un prêt sans intérêt d'un (01) milliard de francs CFA. Grâce à ce prêt, l'OCBN a pu acquérir trois (03) locomotives « CC » rénovées sur fons propres auprès de la société indienne RITES LIMITED. Deux moteurs neufs ont été aussi acquis auprès de Wartsila (France) pour la réhabilitation d'une locomotive BB et d'un locotracteur.
Dans le même cadre, la partie nigérienne s'est engagée à assumer sa part de responsabilité vis-à-vis de l'OCBN pour l'apurement des dettes et arriérés de salaires, et à apporter un appui financier pour la consolidation de la situation financière et comptable.
De même, dans le cadre de la coopération entre le Bénin et l'Inde, le gouvernement béninois a bénéficié d'une ligne de crédit acheteur auprès d'Exim Bank. Une partie de ce crédit d'un montant de plus de cinq (05) milliards de francs CFA a été accordée à l'OCBN sous forme de prêt. Cette ligne de crédit a servi à passer les commandes de :
  • Six (06) locomotives CC
  • Six (06) voitures voyageurs
  • Vingt (20) wagons plate forme
  • Huit (08) kilomètres de rails
  • Vingt quatre mille (24 000) attaches, etc...
Notons que le matériel commandé a été déjà réceptionné.
L'OCBN a eu à construire récemment des embranchements à des clients pour faciliter l'évacuation de leur produit. Il s'agit des embranchements de :
  • ALLADA sur une longueur de 4,075km linéaire
  • DAN sur une longueur de 600m linéaire
  • KINTA sur une longueur de 300m linéaire
  • AKPAKPA Plage sur une longueur de 1200m linéaire
  • KASSEHLO (Setto) sur une longueur de 300m linéaire
Il a été procédé à la rectification de deux courbes successives l'une de 150m de rayon et l'autre de 300m de rayon, en une courbe de 500m de rayon ce qui réduit les risques de déraillement.
La sécurité du chemin de fer dépend aussi de l'état de ses ouvrages d'art. Ainsi il a été procédé au remplacement des traverses en bois pourries sur les ponts à ciel ouvert métallique à ATCHERIGBE aux points kilométriques 174,5 ; pk 175,4 pk ; à GBEDAN 185,5 à pk 246,7 sur le pont Ouémé.
Ce renforcement de la capacité de l'OCBN permettra de répondre efficacement aux transports des enrochements dans le cadre des projets de construction de l'épi de Siafato dont les contrats de transport sont déjà signés entre l'OCBN et le groupe SOGEA-SATOM. De plus, d'autres contrats ont été signés : Il s'agit du contrat de transport du klinker et des produits finis pour le compte de la Société des Ciments du Golfe en cours d'exécution, des contrats de rapprochement de conteneurs du Port de Cotonou au siège du groupe CAJAF-COMON à Sèmé d'une part, et au port sec d'ATRAL à Allada.
Par ailleurs, d'importants contrats sont annoncés pour le transport des produits miniers du Niger avec la société AREEVA à partir de 2013. Aussi, une délégation Chinoise a rencontré les responsables de l'OCBN pour le transport d'autres produits chimiques en direction du Niger, dans le cadre de l'exploitation des gisements pétrolifères à partir de l'année 2013. Avec l'augmentation du parc de matériel roulant, l'OCBN envisage de relancer le transport de voyageurs au cours de l'année 2012.
Des études de réhabilitation de la ligne principale Cotonou-Parakou et celle des zones côtières ont été réalisées par des Cabinets spécialisés. De même, l'étude technique du prolongement du chemin de fer sur l'axe Parakou-Dosso (NIGER) a été réalisée par trois (03) cabinets (SUDOP PRAHA ; METRO PROJEKT et GKR Holding) à la demande des états du Bénin et du Niger sous la supervision du projet Africa rail.
Notons enfin que dans le cadre des sa restructuration, il a été engagé un processus de la mise en concession de l'OCBN, lequel suit son cours.
MTPT © 2012 - Tous droits réservés