Nos projets
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE KETOU-SAVE
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE ZANGNANADO-BANAME-PAOUIGNAN (65KM) ET DE LA BRETELLE COVE-BANAME (12KM)
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE LALO-AGBANGNIZOUN-ABOMEY-DJIDJA-AGOUNA-TCHETTI-BANTE (204,25KM)
  • ETUDE DE LA ROCADE DE PORTO-NOVO
  • ACTUALISATION DES ETUDES DES PONTS SUR TCHETTI-KOKORO-IDADJO ET LALO-TCHI-AHOMAD
Mot du ministre

Mesdames et Messieurs, chers Usagers,

Soyez le bienvenu au Ministère des Infrastructures et des Transports du Bénin. Le site qui vous renseigne sur l’état de la mobilité au Bénin. Un pays qui jouxte le grand Nigéria et qui offre à ceux  de l’Hinterland comme le Niger, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad, un couloir de circulation privilégié pour les personnes, les biens et les marchandises au départ du  Port de Cotonou, des Gares et Aéroports.

Mon pays tient, il faut le souligner, une bonne place dans l’indice des performances logistiques de la Banque Mondiale, amélioration qualitative visible depuis 1990. L’objectif global  de notre politique, est de soutenir la croissance économique et le bien-être social par un développement et une gestion efficiente des Infrastructures et des services de transport. En d’autres termes, rendre compétitifs, nos corridors, nos ports,  nos aéroports et notre chemin de fer.

La vision du développement du secteur des Infrastructures et des transports contenue dans le programme intitulé « Le Nouveau Départ », porte des actions fortes dont la mise en œuvre doit impacter plus significativement la libre circulation des biens et des personnes sur l’ensemble du territoire national. 

Cette vision tend les bras largement ouverts aux Partenaires privés pour la réalisation d’infrastructures et l’entretien du patrimoine existant, dans un environnement juridique où leurs investissements sont fortement sécurisés.

Avec  les  petites pistes rurales,  les RNIE, les chemins de fer, les voies d’eau navigables, les transports maritimes et aériens dans toutes leurs composantes, cette vision œuvre déjà à faire jouer au Bénin son rôle de plate-forme logistique fiable pour le Nigeria comme pour tous les autres pays de l’hinterland. Le moment  est  venu d’accélérer  plus que jamais, le processus d’intégration sous régionale par  la libre circulation effective des biens et des personnes.

De façon concrète, le Gouvernement dit de « la Rupture » envisage dans ses actions :

- Le démarrage et la réalisation du 4e pont et de la voie rapide de contournement nord-ouest de COTONOU vers ABOMEY – CALAVI,

- L’assainissement et aménagement des berges de la lagune de Cotonou et de son plan d’eau,

- La réalisation de l’aéroport international de GLODJIGBE  avec le redimensionnement de la voie COTONOU- ABOMEY- CALAVI et GLODJIGBE,

- La réalisation du tronçon d’autoroute entre SEME-KPODJI et PORTO- NOVO,

- La réalisation d’un nouveau pont et la réhabilitation des infrastructures routières à PORTO NOVO,

- La réhabilitation des Infrastructures routières à PARAKOU.

Toutes ces actions s’inscrivent dans la poursuite de la modernisation du réseau routier notamment bitumé, qui améliorera considérablement le taux des accidents de la route et rendra nos corridors plus fluides et plus sécurisés.

Il importe de poursuivre aussi  la construction puis l’aménagement des pistes rurales afin de dynamiser l’économie des zones agricoles, notamment l’évacuation des productions vivrières vers les grandes villes de consommation. L’attention sera également portée sur  la construction des infrastructures multimodales pour soulager les routes notamment : la réalisation des infrastructures fluvio-lagunaires, la réhabilitation des chemins de fer COTONOU – PARAKOU ainsi que la construction de la ligne PARAKOU –DOSSO-NIAMEY.

Certaines mesures incitatives sont également en vue dans le programme, parmi lesquelles, on peut retenir, l’exonération des sociétés de transport de marchandises du paiement des droits de douane et de la TVA à l’importation des véhicules neufs de transport ainsi que la prise en charge de  l’incidence fiscale des revenus investis par  la diaspora dans des secteurs cibles au Bénin comme celui des infrastructures.

Je continuerai  au nom du Gouvernement  à faire appliquer  le Règlement 14 de l’UEMOA en vue de la sauvegarde du patrimoine routier et de la réduction des accidents de la route, dus aux surcharges des camions.

L’actualisation des études pour la construction d’un 2e port et la poursuite de la modernisation de celui de Cotonou, la redynamisation des ports secs, participent de l’augmentation de l’offre logistique, qui dans tous les cas,  va vivifier notre Economie Nationale. Et les autres services connexes (Transit – Consignation – Manutention)  mériteront une attention particulière de  ma part.

Par ailleurs, la construction de l’Aéroport ultra moderne de GLODJIGBE, la modernisation de celui  de  Cadjehoun (à COTONOU) et sa certification, l’offre de package d’exploitation pour celui de TOUROU, sont autant d’actions dans lesquelles les Partenaires privés tiennent une place essentielle et qui feront du BENIN un HUB  véritable.

Je n’oublie pas les titres de transport, qui doivent se moderniser notamment par le passage au permis biométrique qui offrira davantage de crédibilité aux usagers de la route. Une libéralisation totale dans le secteur de la confection des plaques sans  altérer leur niveau de sécurité.

Le chantier est immense. Toutes vos interrogations et propositions  sont les bienvenues.

Bon séjour sur les routes de votre site. N’oubliez surtout pas d’attacher vos ceintures  et de  nous contacter le cas échéant.

A très bientôt !
MTPT © 2012 - Tous droits réservés