Mot du ministre
Mesdames et Messieurs, chers Usagers, Soyez le bienvenu au Ministère des Infrastructures et des Transports du Bénin. Le site qui vous renseigne sur l’état de la mobilité au Bénin. Un pays qui jouxte le grand Nigéria et qui offre à ceux  de l’Hinterland comme le Niger, le Burkina Faso, le Mali et le Tchad, un couloir de circulation privilégié pour les personnes, les biens et les marchandises au départ du  Port de Cotonou, des Gares et Aéroports. Mon pays tient, il faut le souligner, une bonne place dans l’indice des performances logistiques de la Banque Mondiale, amélioration qualitative visible depuis 1990. L’objectif global  de notre politique, est de soutenir la croissance économique et le bien-être social par un développement et une gestion efficiente des Infrastructures et des services de transport....[Lire la suite]
Nos projets
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE KETOU-SAVE
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE ZANGNANADO-BANAME-PAOUIGNAN (65KM) ET DE LA BRETELLE COVE-BANAME (12KM)
  • ETUDE DE FAISABILITE TECHNICO-ECONOMIQUE D'AMENAGEMENT ET DE BITUMAGE DE LA ROUTE LALO-AGBANGNIZOUN-ABOMEY-DJIDJA-AGOUNA-TCHETTI-BANTE (204,25KM)
  • ETUDE DE LA ROCADE DE PORTO-NOVO
  • ACTUALISATION DES ETUDES DES PONTS SUR TCHETTI-KOKORO-IDADJO ET LALO-TCHI-AHOMAD
HERVÉ HEHOMEY TOUJOURS DANS LA DYNAMIQUE DE LA MISE EN OEUVRE DU PAG 2016-2021

Le Gouvernement, soucieux de faire du Benin une véritable plateforme logistique et de transports a à travers le Conseil des Ministres du mercredi 15 Février 2017 tenu sous la présidence effective du Chef de l\'État Patrice TALON instruit le Jeune Ministre des Infrastructures et des Transports *Hervé HEHOMEY* aux fins de faire aboutit bons nombres de projets importants les uns comme les autres et  contenus dans l\'ambitieux PAG.

Ainsi donc, en vue de décongestionner la ville de Cotonou, le Gouvernement a retenu de faire passerk désormais une partie du trafic portuaire par la route des pêches.

Dans cette perspective, la structure de la chaussée initialement retenue devrait être redimensionnée en vue de son renforcement.

Les négociations engagées avec l’entreprise ADEOTI SARL ont permis de retenir une nouvelle structure de la chaussée dont les caractéristiques rassurent quant à la solidité de cette voie, qui pourra supporter un trafic lourd pour une durée de 20 ans. Il s\'agit notamment du:

- Revêtement en béton bitumineux à module élevé de 5 cm d’épaisseur - Base constituée d’une 1ère couche de 15 cm d’enrobé à module élevé et d’une seconde couche e 15 cm de grave concassée améliorée à 3% de ciment

- Fondation composée d’une couche de 15 cm de sable silteux amélioré au ciment à 3,5%

- Plateforme aménagée en sable silteux naturel.

Le Conseil a autorisé la poursuite des travaux sur la base des nouvelles options retenues et la prise d’un avenant au marché relatif à l’exécution des travaux d’aménagement et de bitumage de la route des pêches phase I : tronçon Cotonou-Adounko (13,20 Km) confiés à l’entreprise ADEOTI SARL.

Le coût global des travaux s’élève à 26,2 milliards de FCFA Hors taxe.

Nous avons également le démarrage effectif des :

- Travaux d’aménagement et de bitumage du second côté de la route \"RNIE-Cococodji-Hêvié-Ouèdo-Calavi-Kpota (21,2Km)\" et des routes  \"Missessinto-Zinvié-Sèdjèdénou-Zè (32 Km)\"

Le montant dudit marché est de 64,3 milliards FCFA.

Les négociations avec l’entreprise ont permis, prenant en compte le dédoublement du pont de Hêvié et une provision pour le déplacement des réseaux, d’arrêter le coût des travaux à 35,2 milliards FCFA TTC.

-Travaux d’aménagement et de bitumage des routes Zagnanado-Banamè Paouignan (57Km), Covè-Banamè (12Km) et Koguédé-Za-Kpota (5,2Km).

La réalisation de ces routes avait été confiée à l’entreprise ADEOTI SARL en mars 2016.

Le Gouvernement a suspendu les travaux en avril 2016, pour se donner la possibilité d’améliorer les  caractéristiques de ces voies.

Ainsi, la nouvelle structure de chaussée sera davantage renforcée et comportera : 

-une couche de fondation en grave latéritique de 20 cm d’épaisseur, 

-Une 1ère couche de base en latérite améliorée au ciment de 25 cm d’épaisseur, 

-Une 2ème couche de base en latérite améliorée au ciment de 25 cm d’épaisseur, puis un revêtement en béton bitumineux de 5 cm d’épaisseur.

Sur cette base, la nouvelle offre financière de l’entreprise ADEOTI Sarl, après négociations, s’élève à 54,9 milliards FCFA.

Cette offre intègre les coûts de contrôle et de surveillance des travaux, ainsi que ceux de déplacement des réseaux et de l’éclairage public.

Il est à noté également que la mise en place d’un nouveau parc automobile de l\'État a été retenu afin de pallier aux nombreux actes de mal gouvernance observés les années précédentes.

Aujourd\'hui il est clair et net de constater que le Ministre des infrastructures et des transports *Hervé HEHOMEY* est un homme de parole et d\'actions. Ce n\'est pas pour rien qu\'il est surnommé le Bulldozer du Gouvernement du Nouveau Départ.  

Bravo à cet homme de conviction et de pragmatisme.

Ensemble, œuvrons tous pour la réalisation du PAG, seul gage d\'un Bénin véritablement RÉVÉLÉ.

MTPT © 2012 - Tous droits réservés